Vos obligations propriétaire

Le diagnostic électricité

L’électrisation, l’électrocution et les incendies sont des catastrophes humaines et matérielles d’envergure que le diagnostic électricité, obligatoire pour les donneurs d’ordre de certaines ventes ou locations, a pour objectif d’identifier préalablement à la signature de la transaction.

Lors d’une vente ou d’une location, le diagnostic électricité ne s’applique qu’en cas de présence d’un dispositif électrique mis en œuvre depuis plus de 15 ans, mais bien que pour les ventes il soit obligatoire et valable 3 ans quel que soit la date de construction du logement, pour le locations et jusqu’à fin 2017, il n’est obligatoire que pour les locations au sein de bâtiments collectifs construits avant 1975 et sa validité est de six ans.

La condition relative à la date du permis de construire s’efface pour les locations à partir de 2018, période à partir de laquelle, le diagnostic électrique de location entre exactement dans le même cadre que celui d’une vente.

Afin de répondre aux impératifs qu’il implique en matière de sécurité, le diagnostic état de l’installation électrique est pratiqué par un technicien certifié qui se déplace pour vérifier des éléments pré-définis de l’installation, tels que son appareil général de commande, un dispositif différentiel, un dispositif de protection contre les surintensités, une liaison équipotentielle, les conducteurs comme les matériels électriques, sans oublier le respect des règles de volume au sein de l’installation électrique de la salle d’eau, disposant au moins d’une baignoire ou d’une douche.

Véritable exutoire à la garantie pour vices cachés, qui dès lors se reporte sur le diagnostiqueur certifié et assuré en conséquence, le diagnostic électricité est un moyen pour le propriétaire bailleur ou vendeur de se protéger, comme une excellente façon pour l’acheteur ou le locataire de s’assurer de la sécurité du dispositif électrique de son futur logement.